BIE

Projet Yeosu

Cette page est consacrée à la présentation du Projet Yeosu, programme innovant sans précédent dans l'histoire des Expositions.Le Projet Yeosu est un programme de coopération internationale ayant pour but d’aider les pays en voie de développement à faire face aux problèmes des océans et des côtes.
  • Valeurs
  • Principal contenu
  • État d’avancement

État d’avancement du Projet Yeosu

La mise en oeuvre du projet est confiée à la KOICA (Agence Coréenne de Coopération nternationale).

Les 12 projets pilotes (7 projets de R&D et 5 programmes de formation) choisis pour la 1ère année avaient été lancés en octobre 2010 (avec un budget de 2 milliards de Won) et achevés en mars 2012.

Les 3 projets pilotes de R&D (budget de 2 milliards de Won) choisis pour la 2ème année sont mis en œuvre en octobre 2011.

Les projets pilotes pour la 3ème année (budget de 3 milliards de Won) ont été lancés en octobre 2011 en collaboration avec les organisations internationales en commençant par le projet de collaboration avec la FAO.

Projets pilotes de la 1ère année

Projets de recherche et de développement

Projets de recherche et de développement
Nom des projets Pays concernés Dirigé par Durée
Projet de la ferme marine dans le Pacifique Sud Fidji, Tuvalu, Nauru, Kiribati Institut de recherche et développement océanographique de Corée du Sud (KORDI) Du 29 novembre 2010 au 30 septembre 2011
Traitement des déchets de la pollution marine dans le Pacifique Sud Fidji, Tuvalu, Nauru, Kiribati Korea Marine Environment Management Corporation (KOEM) Du 29 novembre 2010 au 30 septembre 2011
Préservation et restitution du milieu marin au Vietnam Vietnam HIT (Hyundai Information Technology),
Aquaculture Coréenne,
Association coréenne des ingénieurs professionnels (KPEA)
Du 14 décembre 2010 au 13 décembre 2011
Études sur la circulation océanique et du changement climatique au Vietnam Vietnam Université Dongguk Du 14 décembre 2010 au 13 décembre 2011
Renforcement des capacités pour la prévention des catastrophes et la gestion des risques des régions côtières des Philippines Philippines Institut maritime de Corée (KMI) Du 10 novembre 2010 au 09 novembre 2011
Cartographie des zones littorales et des ilôts vulnérables face aux risques environnementaux Indonésie Korea Marine Environment Management Corporation (KOEM) À une date ultérieure
Établissement du système de gestion intégrée de la zone côtière de la baie de Jakarta Indonésie Institut de recherche et développement océanographique de Corée du Sud (KORDI) À une date ultérieure

Programmes de formations

Programmes de formations
Nom des projets Pays concernés Dirigé par Durée
Techniques de gestion écologique des ports 10 pays bénéficiaires prioritaires KICTE (Institut coréen de formation technique de la construction) Ddu 13 au 26 février 2011
Techniques de la pêche écologique 10 pays bénéficiaires prioritaires Institut maritime de Corée (KMI) Ddu 14 au 27 février 2011
Gestion écologique de la ferme marine et des ressources littorales 10 pays bénéficiaires prioritaires HIT (Hyundai Information Technology) Ddu 06 au 19 mars 2011
Aquaculture côtière 10 pays bénéficiaires prioritaires Université nationale de Pukyong Ddu 06 au 19 mars 2011
Préservation de l’environnement côtier et suivi des dispositions de préparation aux catastrophes 10 pays bénéficiaires prioritaires HIT (Hyundai Information Technology) Ddu 26 mars au 10 avril 2011

Projets pilotes de la 2ème année

Grenade Sri Lanka Tanzanie
Nom des projets Recherche sur la côte sud et la côte sud-est Recherche pour le développement de l'aquaculture dans les régions du nord et du nord-ouest Etude de faisabilité de l'aquaculture à Zanzibar
Objectifs Elaboration des mesures pour la prévention et la gestion des catastrophes dans les zones côtières Identification des meilleures zones d'aquaculture et élaboration d'un plan directeur Identification des meilleures zones d'aquaculture et élaboration d'un plan directeur
Régions concernées Côte sud et côte sud-est Kalpitya et Mannar Unguja, Pemba de Zanzibar
Durée 12 mois 12 mois 12 mois
Activités - Etat des lieux des côtes
- Renforcement du système de gestion intégrée des côtes
- Identification des meilleures zones d'aquaculture
- Etude de faisabilité de l'aquaculture
- Elaboration d’un plan de développement de l’ l'aquaculture régionale
- Identification des meilleures zones d'aquaculture
•Sélection de poissons et élaboration d'une feuille de route pour l’aquaculture
Envoi d'experts 4 personnes x 3fois 4 personnes x 3fois 4 personnes x 3 fois
Stage 4 personnes 2 semaines 4 personnes 2 semaines 6 personnes 2 semaines
Equipements utilisés 8 équipements de 8 catégories dont un profileur de nivellement (leveling profiler) - 5 équipements de 5 catégories dont un profileur de courant(current profiler)
Dirigé par KMI(Institut maritime de Corée) KESTI(Institut coréen de science et de technologie environnmentales) KMI(Institut maritime de Corée) NFRDI (Institut national de la recherche halieutique),
Hyundai Asan

Projets pilotes de la 3ème année

Mettre en œuvre six projets de six organisations internationales donc la FAO, la COI et l’OMI en commençant par les projets menés en collaboration avec la FAO.

COI OMI-PEMSEA FAO
Nom des projets Recherche sur l’efflorescence algale nuisible Prévention de la pollution pétrolière des zones côtières thaïlandaises Lutte contre la pêche illégale pour favoriser une pêche durable
Objectifs - Renforcement des capacités de gestion de l'environnement marin à travers l’observation écologique et océanographique des facteurs d’efflorescence algale nuisibles et modélisation de ces facteurs pour une meilleure prévisibilité
- Renforcement de la coopération et des recherches océanographiques à travers l’élaboration d’une feuille de route pour installer un système de coopération régionale en Afrique
- Le golfe de Thaïlande est devenu une plaque tournante du transport maritime (surtout du transport du pétrole).
- Pourtant, les mesures de lutte contre la pollution pétrolière sont insuffisantes.
- Examiner les données existantes des pays concernés, établir la cartographie de la vulnérabilité environnementale du golfe de Thaïlande sur la base de la modélisation hydraulique et la modélisation de la pollution pétrolière pour installer un système de prise de décision politique rapide et adéquate
- Combattre la pêche illégale, non déclarée et non réglementée (INN) et les pratiques de pêche non viables entraînant la diminution des ressources halieutiques pour assurer la viabilité des océans et instaurer des pratiques de pêche responsables des petits pêcheurs tout en réglant des problèmes liés à la pauvreté telle que la famine.
Régions /personnes concernées Asie du Nord-Est, Afrique Cambodge, Thaïlande, Viêt-nam Pêcheurs et travailleurs assimilés des pays en voie de développement (120 millions de personnes y compris les pêcheurs en eaux intérieures et les travailleurs engagés dans la transformation et la distribution des poissons)
Durée Jan. 2012 - Déc. 2013 Jan. 2012 - Déc. 2013 Nov. 2011 - Oct. 2012
Activités - Comparer et analyser les causes de l’efflorescence algale nuisible
- Effectuer une analyse approfondie sur 2 espèces nuisibles dont les données sont insuffisantes
- Examnier les enjeux des recherches océanographiques en région africaine
- Installer un système de coopération régionale des recherches océanographiques en Afrique
- Organiser des recherches et séminaires en collaboration avec des experts de chaque région
Etablir la cartographie de la vulnérabilité environnementale (à travers une collaboration entre les pays concernés et l’organisation internationale)
- Examiner les documents et sites concernés
- Organiser un atelier de travail
- Modélisation hydraulique (à travers une collaboration entre les pays concernés et l’organisation internationale)
- Fournir des directives sur les « mesures du ressort des Etats du port » et le « sytème d’immatriculation des bateaux de pêche » pour renforcer la capacité à combattre la pêche illégale, non déclarée et non réglementée (INN) et les pratiques de pêche non viables des pays en développement
Envoi d'experts COI
(Commission océanographique intergouvernementale)
OMI
(Organisation maritime internationale)
FAO
(Organisation pour l'alimentation et l'agriculture)
PEMSEA PEMSEA WCPFC
Nom des projets Mise en oeuvre des mesures pour faire face à l’érosion côtière et à l'élévation du niveau de la mer en Asie de l’Est Gestion durable par l’élaboration et l’application des lois sur la sécurité, l’hygiène et l’environnement des ports Gestion des poissons grands migrateurs dans le Pacifique
Objectifs - Renforcer les capacités pour faire face à l'élévation du niveau de la mer en mettant en oeuvre les mesures de lutte contre l'érosion côtière élaborées par le COBSEA - Contribuer à la gestion écologique des ports et des côtes concernés à travers l’application du PSHEM (code de gestion de la sécurité, de l’hygiène et de l’environnement des ports) élaboré par les PEMSEA
- Préserver la sécurité des installations portuaires, des travailleurs des quais et l’environnement
- Collecter des données sur les ressources halieutiques des pays concernés et renforcer la capacité d’observation et de gestion
- Contribuer à la compréhension exacte des ressources halieutiques locales à travers une meilleure identification des poissons du Pacifique
- Renforcer les lois et règlements nationaux pour appliquer la loi internationale et les politiques de WCPFC concernées
- Faire connaître le gouvernement coréen et l’Expo 2012 Yeosu
Régions concernées 7 pays de l’Asie de l’Est Thaïlande, Malaisie,
Philippines, Indonésie et ports participants
Indonésie, Philippines, Viêt-nam
Durée Dec. 2011 - Dec. 2013 Jan. 2012 - Juin. 2013 Nov. 2011 - Nov. 2013
Activités - Analyser les politiques et les réglements sur la gestion des côtes appliqués dans les pays suivants ; Cambodge, Chine, Indonésie, Malaisie, Philippines, Thaïlande, Viêt-nam
- Etablir une feuille de route des politiques, organiser des séminaires destinés aux experts régionaux
- Mettre en place un projet pilote de gestion intégrée des côtes et offrir un soutien financier et technique aux zones maritimes en question, évaluer les risques environnementaux et améliorer le milieu marin des zones fortement polluées - Etablir un système de gestion de la pêcherie et des bateaux de pêche des pays en voie de développement, offrir un soutien technique pour renforcer les capacités de collecte d'informations
- Analyer la situation actuelle à travers des études de terrain et des entretiens avec les responsables
- Organiser des réunions de consultation et des séminaires
Envoi d'experts COBSEA (Programme des mers de l'Asie de l'Est) PEMSEA (Partenariats en vue de la gestion de l' environnement des mers d'Asie de l'Est) WCPFC (Commission des pêches pour le Pacifique occidental et central)

Signature d’un mémorandum d'entente avec la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture), le 27 octobre, à Rome en Italie

Signature d’un mémorandum d'entente avec la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture), le 27 octobre, à Rome en Italie

 

clqOybr6rwARlEC8oiPvdnKHTzzz.jpg

PNUE-COBSEA « Atelier de travail sur l'érosion côtière et l’élévation du niveau des mers de l’Asie orientale » du 30 juillet au 1er août 2012, Bangkok, Thaïlande

Ellik Adler, coordinateur du PNUE/ COBSEA (Organe de coordination pour les mers de l’Asie orientale), Choi Ji-won, chercheur de la KOICA, fonctionnaires et chercheurs participant au projet (Philippines, Indonésie, Cambodge, Malaisie, Thaïlande, Viêt-nam) et experts internationaux etc (au total 25 personnes).

print