BIE

Symboles nationaux

Drapeau national

Drapeau national

Le drapeau coréen est appelé taegeukgi. Il symbolise les principes du Yin et du Yang selon la philosophie orientale.
Le centre du drapeau est composé de deux parties égales. La section rouge supérieure représente les forces cosmiques du Yang. A l’inverse, la section bleue inférieure représente les forces cosmiques du Yin. Les deux forces accouplées symbolisent les concepts du mouvement continuel, l’équilibre et l’harmonie qui caractérisent la sphère de l’infini. Le cercle est entouré de quatre trigrammes répartis aux quatre coins du drapeau. Chaque trigramme représente l’un des éléments universels
: le ciel (), la terre (), le feu (), et l’eau ().

Fleur nationale

Fleur nationale

La fleur nationale coréenne est le mugunghwa (ou rose de Sharon). Chaque année, de juillet à octobre, le pays se pare de milliers de mugunghwa en fleur. Contrairement à la plupart des autres fleurs, le mugunghwa est remarquablement robuste et peut à la fois résister aux parasites et aux insectes. La signification symbolique de cette fleur vient du mot coréen mugung qui signifie « immortalité ». Ce terme reflète avec justesse le caractère endurant de la culture coréenne et la persévérance du peuple coréen.

L’Hymne national

L’hymne national de Corée du Sud est appelé en langage local Aegukga, ce qui signifie « chant de l’amour de la nation ». En 1896, le journal Dongnip fit paraître plusieurs versions du Aegukga cependant on ne sait pas précisément sur quel air on les chantait à l’époque.
A l’époque de l’Empire coréen (1897-1910) une fanfare militaire à l’occidentale fut composée. Elle interpréta le Chant Patriotique de l’Empire de Corée composé en 1902. Ce morceau était joué à l’occasion des événements d’envergure nationale. Les paroles du Chant Patriotique furent écrites en 1907 pour insuffler au peuple une conscience patriotique et pour faire surgir un esprit d’indépendantisme alors que le pays faisait face à l’usurpation de son pouvoir par les forces étrangères. Les paroles seront par la suite modifiées à plusieurs reprises.
Jusqu’en 1948, alors que la République de Corée du Sud n’existait pas encore, les paroles du Chant Patriotique étaient chantées sur la musique de “Auld Lang Syne” (ce n’est qu’un au revoir), un chant traditionnel écossais interprété par le Maestro Ahn Eak-tay(1905-1965). Ahn Eak-tay, n’étant pas convaincu de la pertinence d’accoler un texte au contenu patriotique sur la musique d’un chant traditionnel d’un autre pays, créa en 1935 un thème en harmonie avec les paroles.
Cette nouvelle version fut adoptée à l’époque par le gouvernement provisoire en exil. Cependant alors que la communauté coréenne à l’étranger chantait le nouvel hymne national, l’ancienne version était toujours utilisée sur le territoire national et ce jusqu’à la libération. Ce n’est qu’en 1948 que le gouvernement adopta officiellement la nouvelle version qui commença alors à se répandre dans les écoles et les organisations publiques.



* Ecouter le Chant Patriotique

* Voir la partition

* Source : Visitkorea

print