BIE

Religion

Bouddhisme

Bouddhisme

Le bouddhisme fit sa première apparition en Corée la deuxième année (A.D. 372) du règne du roi Sosurim du royaume de Goguryeo. Il exerça ensuite une forte influence sur les royaumes de Baekje et de Silla. Bulguksa et la grotte de Seokguram, reconnus comme « patrimoines culturels mondiaux » par l’UNESCO, sont des oeuvres du royaume de Silla. Le bouddhisme a exercé une profonde influence sur la culture coréenne tout au long de sa longue histoire. L’inestimable héritage bouddhique de la Corée réside principalement dans les bâtiments, les sculptures, les peintures et l’artisanat.

>> Plus d’informations sur le bouddhisme

Protestantisme & Catholicisme

Protestantisme & Catholicisme

Le protestantisme apparut en Corée après la signature du traité coreano-américain de 1882. La chrétienté bouleversait les fondements de la société de Joseon et ses fidèles étaient sujets à la persécution dans un premier temps. Mais alors que les chrétiens prenaient un rôle sans cesse croissant dans la lutte anti-coloniale contre le Japon, et que les églises offraient d’avantage de possibilités d’éducation, le christianisme finit par être accepté.
De nos jours les églises coréennes évangélisent à l’étranger et environ 25% de la population est chrétienne.

Le catholicisme apparut en Corée suite à l’ouverture graduelle vers l’occident.
Le catholicisme apparut en Corée suite à l’ouverture graduelle vers l’occident. Les missions tributaires coréennes envoyées à la cour impériale chinoise s’intéressèrent aux livres des missionnaires jésuites et les emportèrent en Corée. En 1784 le premier coréen fut baptisé à Pékin et retourna en Corée pour y fonder un lieu de prière. En dépit des persécutions ordonnées par le gouvernement, de nombreux coréens rejoignirent l’église catholique. Aujourd’hui ils représentent plus de deux millions de croyants.

>> Plus d’informations sur le protestantisme

>> Plus d’informations sur le catholicisme

Confucianisme

Confucianisme

Le confucianisme devint la philosophie officielle de la Corée d’autrefois. Le confucianisme apporta de profonds changements et exerça une influence considérable sur les coréens. Il est devenu un élément indispensable du système moral, du mode de vie et des lois nationales. Le confucianisme, qui était alors la philosophie majeure de la dynastie Joseon donna finalement naissance au silhak ou sciences pratiques. Le confucianisme a profondément marqué les esprits des coréens et peut-être vu de nos jours sous diverses formes, comme ces deux cérémonies qui perdurent toujours :
Jongmyo Jerye, le service rituel aux ancêtres royaux au sanctuaire de Jongmyo et Seokjeon Daeje, le rite de vénération qui a lieu à l’école Seonggyungwan en l’honneur de Confucius et ses disciples ainsi que d’autres savants chinois et coréens vénérés.

>> Plus d’informations sur le confucianisme

Chamanisme

De nombreuses pratiques chamanistes sont ancrées dans la vie quotidienne des coréens. Le chamanisme était semblable aux croyances traditionnelles d’autrefois. Il est très étroitement lié aux cultes primitifs qui organisaient des rites collectifs pour les divinités du ciel, et qui ne furent pas influencés par les traditions bouddhistes. Une des caractéristiques distinctives du chamanisme coréen est qu’il tente de résoudre les problèmes humains en faisant se rencontrer les humains et les esprits. On peut le vérifier en assistant à un de ces nombreux rites shamans qui sont toujours couramment pratiqués.

Chamanisme

>> Plus d’informations sur le chamanisme

* Source : Visitkorea

print